Berlin

Berlin

Berlin, une ville que j'affectionne tout particulièrement. J'ai eu l'occasion d'y aller 5 fois dont deux fois deux semaines consécutives pour un cours d'allemand. J'en ai profité pour établir un programme de visites sur 3 jours.

 

Berlin en 3 jours

Programme du 1er jour

Idéalement, il faudrait commencer par une visite de la Ville en bus. Il y a une bonne organisation avec plusieurs circuits proposés et la possibilité de descendre et remonter à plusieurs endroits.

Commencer à la Potsdamer Platz / Sortie S et U-Bahn à la Potsdamer Platz
Aller à la Potsdamer Platz et visiter le Sony Center et en face, les "Arkaden". Là, il y a une excellente vinothèque pour l'apéro. Puis, départ à pied direction Brandenburger Tor. Voir les vestiges du mur et les nouvelles constructions. Voir aussi le monument du souvenir.

Brandenburg Tor
Endroit absolument superbe. Prendre un café sur la Parizer Platz, si arrosée par le soleil.

Sitôt la porte de Brandenbourg passée on découvre l'Hôtel Adlon, l'ambassade anglaise, l'ambassade des fédérations de Russie, la Bibliothèque nationale, le monument à Friedrich II et le Deutsche Staatsoper.

Petit moment de recueillement ensuite à la St Hedwig Kathedrale avant d'aller à la Alte Bibliothek et la Neue Wache (le Nouveau corps de Garde), un bâtiment très contesté en raison du choix de la sculpture fait par Helmut Kohl, une mère pleurant son fils mort. Je jette un oeil au Deutsches Historisches Museum qui se trouve dans l'ancien Zeughaus (arsenal). Et juste derrière le musée, le long de la Spree, il y a un marché très sympa avec notamment des artistes qui font un travail magnifique, en principe le week-end uniquement. De l'autre côté de la Spree, voir le Berliner Dom, la Cathédrale de Berlin. Attention, visite payante.

Oranienburgstrasse / Un coin déjanté pour un monde alternatif, le Tacheles

Aller en direction de l'Oranienburgstrasse, une rue qui part de la Friedrichstrasse. Sitôt dans la rue, boire un verre au no 48, chez Obs et Gemüse. Cette rue est très animée la nuit. C'est un quartier complètement déjanté où il y a des restaurants asiatiques et italiens. Mais c'est aussi là où se trouve un vieil immeuble en perdition où le monde alternatif et les artistes berlinois se rencontrent et y travaillent. C'est une coopérative d'artistes, le Tacheles au no 54. Tacheles est une expression yiddish qui veut dire « franc-parler ».

Jüdischer Friedhof
En descendant la rue, on ne peut pas manquer la nouvelle synagogue et l'ancien cimetière juif, Jüdischer Friedhof, où 55'000 juifs berlinois furent déportés sur Auschwitz.

Au bout de l'Oranienburgstrasse, Hackerscher Markt
La place de la Hackerscher Markt est intéressante, il y a le café Cochin au fond de la place ainsi que de nombreux restaurants qui font des tapas.
A voir au début de la Rosenthaler Strasse, les Hackeschen Höfe

Ce qu'il faut voir, c'est la Rosenthaler Strasse avec les pavés où sont inscrits les noms des juifs déportés qui habitaient là. Il y a aussi un petit musée juif avec notamment les écrits d'Anne Frank (le journal d'Anne Frank 1942-1944). Et juste à côté, au début de la rue, une cour intérieure, la Hackesche Höfe, c'est un labyrinthe avec 8 cours (Höfe) et des murs recouverts de carreaux de faïence. A ne manquer sous aucun prétexte. Flâner un peu entre la Rosenthalerstrasse et la Sophienstrasse, c'est un quartier de résidences, de galeries d'art et d'antiquités, sans oublier les cafés.

Si vous avez du temps allez à l'Alexanderplatz, si non allez directement au Nikolaiviertel
Je découvre cette vaste esplanade qui est moche comme tout et d'une tristesse affligeante. Il s'agit de la première station de métro de Berlin. C'est un véritable héritage de la DDR. Il faut cependant la voir car elle pourrait devenir une place très intéressante. Les Berlinois espèrent en faire un futur Manhattan. Mais il y encore du travail. Il ne sert à rien de traîner dans le coin, il y a mieux à faire.

Fernsehthurm
La Tour de la Télévision est un moyen d'avoir une vue exceptionnelle sur la Ville. Elle fait 365 m de haut et on y monte en ascenseur. Il y a un café dans la partie supérieure.
Rotes Rathaus
Poursuivant mon chemin, je passe devant l'Hôtel de Ville de Berlin. Son style est pour le moins particulier, on se croirait en Flandre.

Le Nikolaiviertiel
Je découvre un petit bijou, le quartier de Nicolai. Pour les nostalgiques, c'est le quartier idéal. A visiter sans faute. Les maisons sont intéressantes et il y a de nombreux restaurants dans le quartier. Recommandation : il faut manger dans le coin au moins une fois. Je n'ai pas visité la Nicolaikirche, elle abrite actuellement une exposition.

Berlinerbär
Le symbole de Berlin est l'ours (Berlinerbär). Et c'est là que vous trouverez les plus beaux et aussi les meilleurs marchés. Je suis à la recherche d'un ours en porcelaine, debout et les bras levés, dessiné aux couleurs d'un pays ou d'une région. Là, on en trouve à 50 euros contre 65 ailleurs. Je trouve cependant trop cher pour un ours en porcelaine.

Revenir dans le quartier de La Spreeebogen, le quartier des ambassades, de la Chancellerie et du Reichstag
Vous apercevrez au fond la Maison de la Culture, Haus der Kulturen des Welt. Ce bâtiment est appelé par les berlinois « l'huître enceinte ». Ce bâtiment sert pour expositions. A voir devant la bâtiment, la tour à carillon composée de 68 cloches. Puis, je continue dans le quartier de la Spreeebogen, le quartier des méandres de la Spree, au nord et à l'ouest du Reichstag. Deux architectes berlinois Axel Schultes et Charlotte Franck doivent en faire le nouveau quartier gouvernemental. Il faut absolument se promener le long de la Spree et faire le tour de la Chancellerie et des bâtiments administratifs. Dire que jusqu'en 1989, la Spree coupait cet endroit en deux. Voir aussi l'hommage rendu à ceux qui furent tués en voulant sauter le mur.

A découvrir, à l'arrière, la nouvelle Hauptbahnhof, un bâtiment récent.

Intéressante, la conception architecturale composée de deux blocs traversés par un tube avec une utilisation optimale du verre.

Le Reichstag ( à visiter en fin de journée jusqu'à 22 heures et prévoir un peu d'attente)
Le bâtiment a été achevé en 1894. Le fronton porte le texte « DEM DEUTSCHEN VOLKE » (Au peuple allemand). La coupole et la couronne impériale furent détruites, durant dans la dernière guerre mondiale, pour des raisons de sécurité.
Un moyen pour découvrir Berlin en un clin d'oeil
C'est impressionnant. La passerelle en spirale qui vous conduit au sommet offre une vue exceptionnelle sur toute la ville. Et que dire de la vue depuis le toit -terrasse extérieure! A faire si possible en fin de journée, car c'est ouvert jusqu'à 22 heures. Mais il faut être patient. Seul petit regret, on ne voit pas le drapeau suisse flotter sur l'ambassade, car le bâtiment est caché.

 
Visite du 2ème jour

Judisches Museum
Allez à la Lindenstrasse. Incroyable cette construction, elle date de 1962, donc juste après le mur. Elle est l'oeuvre de l'architecte Daniel Libeskind et la transformation, habillée de zinc, a duré de 1992 à 1999. Le bâtiment est autant torturé que les juifs l'ont été. Deux endroits forts parmi tant d'autres, le Jardin de l'Exil et la Tour de l'Holocauste. On n'en ressort pas totalement neutre.

Musée du Checkpoint Charlie
Je n'avais pas encore visité ce musée donc je décide d'y aller. Il y a un monde fou. C'est un excellent cours d'histoire, très fourni, avec des explications en français et un guide individuel également en français. Après cette visite, vous en savez un bout sur le Mur car les anecdotes sont innombrables. Mais attention, c'est une certaine promotion politique, un peu tendancieuse. Voir aussi le bâtiment voisin, le Centre d'affaires américain.

La Topographie de la terreur
Je me dirige ensuite vers la Topographie de la terreur, situé à 400 m à la Prinz-Albert-Strasse. Ce lieu est symbolique car c'est l'endroit où se trouvait la centrale de la Police secrète allemande, la Gestapo. On y trouve une exposition permanente extérieure. Demander un guide individuel en français dans le baraquement servant de réception.

La Gendarmenmarkt
C'est la 3ème fois que je suis à Berlin et c'est la première fois que je découvre cet endroit. A vrai dire, après la Brandenburg Tor, c'est certainement la place la plus élégante de Berlin. Il y a là le Französischer Dom 1701 (pour les huguenots français), sa soeur jumelle le Deutscher Dom 1708 (pour les protestants allemands) et le théâtre de Schinkel, le Schauspielhaus. Et tout autour, des bâtiments rénovés avec un style contemporain. Le contraste est fou. Le Französcher Dom abrite le Musée huguenot et l'église allemande présente l'Histoire parlementaire allemande et ce, sur 5 étages.
L'auteur de Guillaume Tell
Au centre de la place, il y a la statue de Friedrich Schiller auteur et dramaturge allemand, l'auteur notamment de Guillaume Tell, devenu ensuite un opéra.

Museuminsel, l'ìle des Musées
Après une petite assiette de pâtes, je fais la Orarienburstrasse. Je ne manque cependant pas le détour direction Museumsinsel. C'est d'une richesse extraordinaire, à tel point que c'est endroit est inscrit au patrimoine mondial de l'humanité de l'UNESCO. Il y a là 5 musées dont deux sont en rénovation, l'Altes Museum mais qui accueillera prochainement des collections d'antiquités grecques et romaines. Le Neues Museum ouvrira quant à lui en 2009. L'Alte Nationalgalerie (Der Deutschen Kust), est consacré à l'art allemand mais ouvert désormais à d'autres, notamment des impressionnistes français. Puis le Bodemuseum, entièrement rénové, qui se consacre à la collection de sculptures, depuis l'Antiquité aux époques Renaissance et baroque.

Le Perganommuseum
Et enfin, last but not least, le Perganommuseum, l'attraction de l'île. A voir sans faute le grand autel de marbre de Pergame avec Zeus et Athéna. A faire aussi la voie processionelle de Babylone et la Poste d'Ishtar. Il y a un monde fou, mais il y a de la place. Et puis, il y a un audio guide qui vous permet une visite des principaux éléments en 30 minutes. C'est du bon boulot.

Savignyplatz
Faire un détour par cette place qu'on m'a beaucoup recommandée. A vrai dire, je suis un peu déçu. Certes, il a y une importante librairie et quelques restos sympa mais à par cela ! Il est vrai cependant que c'est un endroit idéal pour la cuisine française et italienne. A voir au no 2 de la rue le café Hegel, avec sa vieille ambiance de Russie. J'apprends que cette place est surtout intéressante en été, car les terrasses y sont nombreuses.

 

Visite du 3ème jour

La Kurfürstendamm
Cette grande artère de 3,5 km qu'est la Kurfürstendamm est une véritable rue commerciale. Et plus on avance dans la rue, plus le luxe apparaît. Le café Kranzler est un lieu où l'on s'arrête et j'ai également jeté un oeil dans le hall de l'hôtel Kempinski. J'ai fait un crochet par la Jüdisches Gemeindehaus (Maison de la Communauté juive). A voir uniquement pour le bâtiment, le porche à coupole de la synagogue et le mur se trouvant devant le bâtiment et mentionnant tous les camps où les juifs ont été exterminés. L'intérieur est réservé aux juifs, j'ai tenté d'y entrer mais sans succès.

L'Eglise du souvenir
A l'angle des deux rues, il y a la Kaiser-Wilhelm-Gedächtniskirche, que j'avais déjà visitée lors du précédent séjour mais j'y retourne. Il s'agit d'un vestige important du passé impérial de l'Allemagne, en l'occurrence de l'Empereur Guillaume. Cette église fût décapitée lors des bombardements de 1943. Cette ruine est flanquée d'une église octogonale et d'un clocher hexagonal. J'en profite pour un petit moment de recueillement et aussi pour me réchauffer car il fait très froid. Mais j'admire aussi les vitraux de Chartres qui ornent cette église. A noter pour la petite histoire que les berlinois appellent cet ensemble « la dent creuse » pour la vieille flèche, et pour les deux nouveaux bâtiments, « le bâton de rouge à lèvres » et « le poudrier ».

De KaWeDe à la Kurfürstendamm, les Champs-Elysées berlinois
Aller faire un saut chez KaDeWe, Kaufhaus des Westens (grand magasin de l'Ouest) à la Tauzienstrasse. Ce que l'on dit sur ce magasin : si tu ne trouves pas chez KaDeWe, tu ne le trouves pas à Berlin. C'est complètement fou et les touristes y débarquent par meutes. Il y a 80'000 clients par jour.

Altes Schloss Charlottenburg ( Prendre le U-Bahn, sortie Bismark)
Pour 10 euros, (avec visite guidée possible) c'est une visite qui n'est pas indispensable. Certes, les salles sont magnifiques, les oeuvres d'art aussi. Il y a beaucoup de richesses à l'intérieur. Par contre, le château de 1695 vaut le déplacement à lui tout seul et le bon plan est de faire le tour du château, par n'importe quel côté, et de se rendre ensuite dans les jardins et l'étang. Là c'est superbe et c'est gratuit.

Le Muséée Berggruen
(à l'angle de Spandauer Damm et de la Schloss Strasse)
Ce qu'il faut aussi visiter sans faute, c'est le musée qui se trouve en face, le Musée Berggruen. L'atmosphère du musée est particulière en ces jours, puisque M. Heinz Berggruen est décédé vendredi dernier. Et c'est lui qui a offert sa collection à la Ville de Berlin pour créer ce musée. Il y a un livre de condoléances et j'y mets un mot : Mes condoléances à la famille de ce grand Homme ; son oeuvre restera pour l'éternité.
Fait étonnant, ce musée est gratuit. Trois étages pour découvrir au rez, Henri Matisse, au 1er Pablo Picasso et au 2ème Paul Klee. Il y a aussi quelques sculptures d'Alberto Giocometti et quelques oeuvres de Van Gogh, Cézanne et Braque. (on le trouve sur nos billets de 100 francs). C'est tout simplement superbe.

Et départ par le S9 en direction de Berlin - Schönefeld. Si vous avez tout visité, vous êtes des champions.

 

Quelques adresses

Le must : Restaurant BOCCA DI BACCO, Friedrichstrasse 167/168 www.boccadibacco.de Excellente cuisine. Compter entre 40 et 50 Euros par personne sans les boissons

Un sympa mais un peu bruyant : enoiteca IL.CALICE, Berlin-Mitte Walter-Benjamin-Platz (sur la Kudam)

Un autre sympa : SORRISO (le sourire) Kurfürstenstrasse 76, Berlin-Tiergarten Attention le prix des vins

Pirreria I Due Forni : une "cantine sociale" où l'on mange parmi les meilleurs pizzas de Berlin, dans une ambiance authentique.. .voire chaotique. Schönhauser Allee 12, sur la Senefelderplatz

Schleusenkrug : un cadre idyllique et verdoyant, au bord d'une élcuse, pour une bière ou une flammeküche, avant d'aller au zoo tout proche. Müller-Breslau-Strasse.

Paris-Moskau : un restaurant gastronomique à deux pas de la gare principale. Alt-Moabit 141.

Cafe Anna Blüme : pour les petits déjeuners copieux servis de 09.00 h à 17.00 h. Kollwitzstrasse 83.